Skip to main content

Hello les potes ! ça fait un petit moment que je voulais écrire un article sur instagram, la folie des « followers », la course aux « likes » et tout le business et la manipulation autour de ce réseau social.

Je vais être hyper honnête et sans langue de bois car moi aussi instagram et tout ce qui vas avec, m’a fait péter un plomb !


J’ai commencé instagram il y’à un peu plus de deux ans, pour continuer l’aventure du « meilleur pâtissier », a la base c’était pour vous montrer mes réalisations, papoter avec mes abonnés etc. Pour être honnête avant ça j’étais un peu la nana hasbeen qui n’avais que facebook et qui en plus n’arrivais pas à le gérer.

Chaque Mercredi soir après un épisode mon nombre d’abonnés grimpais, j’étais hyper contente d’accueillir les commentaires positifs des gens et de voir les passionnés comme moi refaire mes recettes etc. Très vite j’ai commencé a regarder si mes potes d’aventure avait plus ou moins de followers que moi, oui je sais ça commençais déjà a être débile.

Je postais une photo et j’avais tout de suite plus de 1000 likes, j’ai donné pas mal d’importance a ces « likes », je ne comprenais pas forcément pourquoi sur un gâteau j’avais moins de succès et vous savez quoi … ? ce nombre de likes m’a fait douter de moi bordel ! m’a fait douter de mon travail, de mon style de pâtisserie, je regardais qui avait publié quoi et combien de petit CLICK COEUR ils avaient récolté, c’est vite devenu usant et surtout je me rendais compte que c’était n’importe quoi. Pour moi avoir moins de « likes » moins d’abonnés m’angoissait puisque je voulais vraiment travailler avec de grandes enseignes, des marques et des start-up et du coup je me suis dit « ha ,mais cocotte t’as que 5000 abonnés personne ne vas t’appeler ». Ce n’est pas ce qui s’est passé, la télé a joué énormément et du coup pas mal de marques me contactaient ça allait plutôt bien jusqu’à ce que je me rende compte que sur mon front le mots « pigeon » était écrit en gras !

peu d’abonné je me suis tout de suite comparée a ceux qui en avait plus et je me suis oubliée. Une création de recette par là, une storie ou deux ou trois ou cinquante par ci, et tout ça gratuitement parce que je ne me sentais pas légitime de demander une rémunération comme je n’étais qu’une toute petite influenceuse.


d’ailleurs ce nom « influenceuse » je n’en suis pas fan alors on dira « instagrameuse ».

Petite instagrameuse, sortie de la télé, sans diplôme dans la pâtisserie et qui commençais tout juste a changer de vie, j’ai chopé comme beaucoup trop de personnes et je dirais même beaucoup trop d’artistes, le syndrome de l’imposteur, aucune confiance en mon travail en moi et cette épée damoclès nommée instagram qui ne m’aidais pas puisque après l’émission j’ai perdu petit a petit pas mal de followers, forcément j’ai encore pris ça pour moi « mon taff ne plaît pas » et les marques qui ne daignaient toujours pas accepter mes devis et qui baissaient mes tarifs encore et encore, le pire c’est que j’ai accepté.

La trouille de perdre des followers, l’incompréhension de voir pleins d’autres comptes évoluer alors que le miens stagné, les marques qui te mènent en bateau, les débuts ont été compliqués et puis … REBELLION !

qu’est ce qui a changé ? déjà instagram, la course au like etc … la claque que j’ai prise à été de rencontrer une « influenceuse » que je suivais, j’adorais sa personnalité, bon délire, drôle, sûre d’elle, hyper passionné par son métier et à l’écoute des gens qui la suivais, hum oui oui sur insta et les stories peut être, en vrai ? une nana hystérique, qui me parlais de ces followers comme de bons débiles qui l’a font vivre, la pâtisserie était finalement un « truc a la mode » et niveau personnalité … nez dans son téléphone, qui te juge avec un regard et pas sympa du tout. j’étais tellement mal a l’aise que j’ai écourté notre petit rendez-vous. Dans ma voiture j’ai eu un fou rire tellement énorme, que je me souviens encore de la tête de ce type qui passait a coté et qui à dû me prendre pour une véritable folle. Je me suis vite rendu compte que instagram pouvais être un mensonge cousu de fil blanc et que je pouvais avoir moins de followers de likes ou qu’importe, mais que je devais absolument rester une femme honnête, ne pas oublier d’où je viens, qui je suis et pourquoi je faisais tout ça.

J’ai appris a regarder d’un autre oeil, tous les profils des nanas que je suivais j’ai d’ailleurs fait un gros tri, j’ai retiré tous les profils qui me semblait « too much » j’ai gardé les comptes pâtisserie et food par contre. Ras le bol de voir les nanas te parler de ce super sac qui coûte une blinde, de son super voyage dans un pays de malade avec un petit code promo alors qu’elles se sont fait inviter par une agence ! STOP c’est top pour vous les amis je suis heureuse que vous aillez cette super vie mais la mienne c’est bosser comme une dingue pour réussir a monter ma petite entreprise et bosser de ma passion, alors j’ai tout supprimé.

J’ai aussi rencontré pas mal d’instagrameurs dans d’autres domaine « lifestyle » « travel » etc et c’est en discutant avec certains d’entre eux, heureusement pas tous, que j’ai arrêté de prendre tout ça au sérieux, les entendre dire que leurs métiers était « difficile » m’a fait mourir de rire, je regardais ça de loin et intérieurement j’avais envie de hurler et leur montrer les mains de mon père qui travail depuis des années sur les chantiers, montrer les personnes qui bossent dehors alors qu’il fait un froid de canard, les infirmières qui gagnent moitié moins que tous ces influenceurs alors qu’elles sauvent des vie dans des conditions de travail lamentable dans la plupart des cas, parlons des pompiers, des assistantes social, des professeurs qui se font insulter par des élèves de 16ans enfin bref j’ai évidemment dit tout fort ce que je pensais et ça n’a pas plu. Pour moi poser devant un produit, mettre une légende et un swipe n’a rien de compliqué ou même de stressant, voyager gratuitement et faire de la pub non plus d’ailleurs, c’est juste une sacré chance!

En revanche j’aime les personnes devenu instagrameur parce qu’ils avaient, un talent, une passion, un savoir a transmettre, j’aime les gens qui travail dur pour créer des choses maintenant qu’ils vivent cette vie grâce aux réseaux. J’aime savoir que grâce a un travail acharné ou passionné, l’univers nous a donné la chance de changer de vie et de façon dés plus fun possible ! Alors je ne doute pas que tout ça soit stressant, peur du jugement des autres, par exemple je sais que dans le domaine de la création culinaire, c’est surtout stressant, difficile non, mais stressant, peur que notre travail ne plaise pas, que la marque ne soit pas satisfaite du rendu, il faut toujours trouver des idées originales etc, c’est beaucoup de recherche mais c’est un gros kiff et j’ai énormément de chance de pouvoir vivre de tout ça.

Ma folie de mater en permanence les likes, les followers en plus s’est arrêté, je suis toujours heureuse quand mon travail touche du monde, que d’autres personnes me suivent évidemment, mais je ne me braque plus si il baisse, l’important c’est de rester vrai et de comprendre que instagram c’est aussi un énorme algorithme qui est sans doute possible de craquer mais personnellement je ne perdrais pas mon temps avec ça, des personnes achètent leurs followers, payent pour être plus vu que d’autres, rentre dans une matrice qui ne m’intéresse pas, dépenser des sous pour ça … Non merci j’ai trop la valeur de l’argent pour me perdre dans cette folie.

Réaliser que le nombre de personne qui vous suit ne fait pas de vous qui vous êtes et ne remplis pas votre compte en banque, c’est d’ailleurs son chiffre a lui qui m’intéresse bien plus que celui de mon instagram lol. Je sais que certains pensent que plus nous avons d’abonnés plus il y a de contrats mais je n’y crois pas, je connais des personnes hyper talentueuses qui tournent autour des 4, 5000 followers et qui cartonnent beaucoup plus que moi 🙂

Alors voila pour la partie « influence ».


Pour mon travail j’ai compris une chose, en ne me faisant pas payer pour des concours, des stories, des créations de recette etc, je tuais non seulement le travail d’instagrameur « food » mais aussi ma crédibilité. alors j’ai commencé a négocier et surtout a refuser… une énorme angoisse, après mon premier refus j’étais vraiment mal, je me disais qu’un sous était un sous et qu’il fallait peut être mieux les rappeler …

Mais non pas possible quand je voyais les instagrameur « lifestyle » prendre des centaines d’euros pour poser à côté d’une crème de beauté, c’était évident que je ne devais pas me démonter, la recherche de pâtisserie de design, l’écriture de la recette, les heures a prendre des photos pour ensuite les retoucher etc me prenais des jours de travail, je décide que je ne me rabaisse plus et que d’autres marque trouverons normal de payer ce travail.

Croyez moi j’ai trouvé, des marques qui respecte tout le boulot qu’il y a derrière une photo, un post etc. Oui parce que des enseignes qui vous dirons « ah b non on ne pensais pas vous rémunérer nous avons des influenceurs qui accepte contre , du matériel, du chocolat, des produits  » a ce manque de respect je répond maintenant très clairement « tout travail mérite salaire et celui de mon banquier ne se paie pas en gel douche » alors parfois ça passe en humour, parfois pas mais peut importe, je sais que chaque contrat que j’accepte j’y mets beaucoup de temps et de passion, c’est me respecter moi même que de demander un salaire pour ça. Pour les grandes enseignes c’est tellement facile de jouer sur « instagram » « influenceur » etc, lorsque l’émission à été terminé je me sentais flattée d’être approchée par des marques pour faire la promo d’un produit alors j’acceptais puisque c’était cool de faire comme les nanas que je suivais depuis un moment, on se dit aussi que comme nous n’avons pas beaucoup de followers forcémenent on ne leur rapportera pas beaucoup mais que QUAND MEME ils sont pensé a nous, mais NON 1000 5000 10 000 qu’importe c’est de la pub gratuite qu’ils se font alors a vous maintenant de profiter d’eux pour vous faire de l’argent et peut être augmenter votre communauté. Trouvez les bons mots pour être pris au sérieux aillez confiance en vous, en votre travail, en ce que vous proposez.

Néanmoins je garde toujours en tête que je ne sauve pas des vies et que j’ai beaucoup de chance de vivre de ma passion et du côté fun de la pâtisserie, alors quand un projet me tiens a coeur, que la start-up ou la marque me plaît vraiment qu’il y a une histoire ou autre autour de tout ça j’accepte avec plaisir de négocier mon tarif à la baisse.


Sans transition aucune, j’ai aussi envie de parler d’un sujet « instagram » qui me paraît dingue !! et je précise bien que c’est mon propre avis, je ne dit pas que tout le monde doit penser de la même façon.

Il y ‘ a quelques jours sur le « salon du chocolat » un type est venue devant moi, je gardais le sourire alors que vraiment la conversation était gênante et que son amie avait manqué de respect a un grand chef. L’homme devant moi m’a parlé de mon travail sur les lives que je fais avec kenwood, il n’était pas d’accord avec les recettes que je proposais, en souriant je lui ai dit qu’on ne pouvait pas plaire a tout le monde puis il a ajouté texto que mon blog et particulièrement l’article sur le CAP était de la « merde » … OUI OUI de la merde, j’ai souri avant de lui souhaiter une bonne journée, moi ça m’a fait rire mais j’ai vue et entendu de grands chefs, des pâtissiers, des photographes douter de leurs talents a cause des « critiques instagram » des personnes qui n’ont aucunes compétences, mais qui se permettent de juger le travail d’une personne qui se casse la tête a créer à inventer. Chaque jours des personnes de talent partagent avec tous, leurs créations, d’autres ouvrent des restaurants, des pâtisseries, publient des livres etc, et je ne supporte plus ces comptes instagram qui se permettent de juger alors que eux se contentent de mettre en photo le travail des autres, le pire c’est que ceux qui sont jugé ce mettent a genoux pour que les « influenceurs » fasse de la bonne pub, comme ci ils étaient « le guide michelin » ! j’aime ces comptes qui nous conseilles qui nous mettent l’eau à la bouche sans dégommer et juger le travail des autres. Je suis d’accord pour donner son avis et orienter les gens dans ce qu’IL aime ou n’aime pas, je le fait d’ailleurs quand je vais découvrir de nouvelles pâtisseries, mais donner son avis est différent que juger le travail acharné d’une personne.


Au delà de ça, instagram c’est aussi de superbes rencontres, des amitiés que j’ai pu créer, de belles actions qui peuvent être visible plus facilement et une qualité de vie au max.

Il faut être armé pour ne pas céder a ce tourbillon un peu fou de l’influence instagram, garder la tête froide, travailler dur pour continuer a créer a kiffez. Je suis carrément reconnaissante de ce que les réseaux sociaux et la télé m’ont apporté et je continue tous les jours a réaliser la chance que j’ai.

Je sature parfois de cette hyprocrisie qu’il peut y avoir, du faux visage des gens, mais je sais m’entourer et ça c’est aussi grâce à instagram 🙂

Alors voilà les potes tout ça c’est mon avis, ma façon de voir les choses comme toujours je ne demande a personne de penser pour moi, bisous a tous mes amis insta qui sont maintenant de vraies potes et bisous a tous mes abonnés qui me suivent et qui me comble de joie avec leurs petits mots au quotidien je vous love les gars 😉

Photo de @bibi13lps et de @mzcuisne

Tu es forte, tu es courageuse relax tu vas y arriver.

femme d’influence

19 Comments

  • Mllecoton dit :

    Je viens de lire ton article. Beaucoup de sincérité. Et c’est de lire cet article a un côté rassurant mais aussi stressant…
    Beaucoup de choses me parlent. Le syndrome de l’imposteur, les influenceurs qui viennent te voir pour se comparer et juger, cette remise en question du nombre de likes sur une photo. Et cet algorithme. Il faut construire au mieux notre job en parallèle de Instagram en se disant Qu’un jour cette application peut fermer. merci d’être toi et continue à être la personne que tu es. Des bisous de Montréal

    • Gabriella dit :

      merci coton pour ton message !
      exactement ça peut s’arrêter dés demain et un autre réseau social prendra le dessus !! faut s’accrocher a la vraie vie !

  • Très bel article. Le principal est d’être soi-même.

  • Marie Wucher dit :

    Bonjour Gabriella,
    Merci pour ce texte. Même si je ne suis pas de ce monde des « influences », le nombre de like ou les commentaires sont sources de …. Stress, angoisse, excitation, impatience,… Bref on est ligoté à ces réseaux !
    Si jamais, j’ai lu un super livre il y a qq temps là dessus « Facebook m’a tuer » sur le sujet ! Hyper intéressant !

  • Olfa dit :

    Tres belle article !!enfin une réalité bien évoquée je partage cette avis. Chaque travail mérite salaire ….les personnes doivent nous suivre pour notre travail et apprecier ceux qu’on fait c’est valable pour les marques🙂

  • cet article 😍😍😍 Et on en parle des ateliers, events etc, qui te prennent 1/2 journée juste pour faire de la pub gratos aux marques en échange d’un tote bag ? J’en ai fait plein (enfin je reste petite joueuse par rapport à d’autres) mais maintenant c’est fini ! Je trouvais ça cool à une époque de montrer sur insta que j’étais invitée ici ou là, alors qu’en fait je montrais juste qUE j’étais un bon gros pigeon 😁 comme une naïve, j’espérais que ça débouche sur des contrats… Mais quand une marque sait que tu peux passer du temps pour elle et poster gratos, pourquoi elle paierait ? Et puis ce que j’aime à la base c’est créer, donc en limitant les marques avec qui je travaille, je garde plus de temps pour ma passion (et je gagne plus d’argent ^^)

    • Gabriella dit :

      j’avais envie d’en parler aussi mais l’article aurait été super long mais t’a totalement raison !
      c’est trop facile pour les marques de nous faire croire que c’est un privilège que de nous inviter a un event souvent ennuyeux en plus.

  • Luanh: lou and coo dit :

    Woauuuuu j’ai adoré !!! Mais plus qu adoré ton poste sur Instagram. J ai tout lu d une traite car ça a répondu à bcp de mes questions et je me suis tellement reconnu dans le début. Car c’est ce que je vis actuellement.
    Sortie de l’émission, avoir un boum de followers mais qui monte moins que les autres candidats qui sont encore dans l’émission. Comparer les followers, le nombre. Voir que je suis à la traine. Me fatiguer a réfléchir à quoi poster pour avoir un beau feed

    J’ai rencontré anais au salon, nous avons papoté un peu car il y avait bcp de monde mais je lui ai dis à quel point nichonnifroid était une super idée. Cette idée de partage d’idées est géniale et surtout nécessaire actuellement.

    Avec du recul je me dis que finalement mes 2500 followers qui monte tout doucement ça me convient.
    Un énorme Merci pour ton post qui m’a redonné le sourire et dissipé certaine inquiétude
    Gros gros kisss
    Et continue dans ta voie. Tu fais du bien a bcp de monde 😘😘😘😘

  • Myriam dit :

    Alors là je te rejoins à 100% ! Je ne fais pas de la cuisine, mais on m’a partagé ton article et je m’y suis tellement reconnue… je touche plutôt à la pédagogie et c’est le même topo. Montrez des photos de vous et tout le monde like. écrivez un texte et du contenu riche et il n’y a plus personne. Et bien tant pis !!! C´est vrai qu’avoir des likes permet quand même une meilleure visibilité sur Instagram qui fait remonter ton post, mais je préfère de loin être lue et comprise. Nous vivons dans un monde superficiel où tout le monde ne veut que se montrer mais l’intérieur est creux… tellement vide… en tout cas, bravo à toi 😃

  • Tchounae dit :

    Bonjour Gabriella,
    Je te remercie pour ce magnifique article, je me suis tellement retrouvée dans tes mots.
    J’ai débuté vraiment Instagram au mois de mars et c’est vrai que cela devient limite obsessionnelle le nombre de like et les abonnements.

    Des marques m’ont approché et j’ai trouvé ça super que moi, mon compte les intéresse, Je n’en ai pas eu beaucoup mais le peu ce sont des marques connues.
    alors tu te dis ba oui pourquoi pas, ça me fait plaisir d’avoir des choses gratuitement vu que ce n’est pas mon métier et que je le fais pour le plaisir et derrière tu as un bel échange avec la marque, donc c’est agréable.
    Et puis t’on a d’autre ou bref tu te dis, t’es qu’un moyen de les mettre en avant.
    Le dernier a m’avoir contacté me demande si ça m’intéresse sans rémunération, je me dit bon pourquoi pas ça me fait découvrir leur produit et derrière mon mari qui me dit c’est du travail tout ça, faut commencer à être payer. Ok comment, quel démarche faire, etc..
    Bref, j’accepte et il ne me réponde plus, je les relance pour qu’ils me disent en gros qu’il n’ont pas le temps et qu’il reviendront vers moi quand il en auront car pas mal d’instagrameur leur font de la pub
    et la je me dit, mais en faite je te connaissais pas, c’est toi qui tape à ma porte et maintenant c’est moi qui attend comme chien, What the fuck??????
    Bref, je ne suis pas professionnelle mais je prend à cœur de faire de bonnes recettes, de faire de belles photos et finalement tu n’es qu’un pion gratuit parmi tant d’autres

  • Alassane Gueye dit :

    Waw !!! J’ai plus de mots. Je rentrais de mon école fatigue et tout avec un long trajet et j’ai vue ta story ou ton article était disponible j’ai swip UP et j’ai tous lu attentivement. J’étais tellement plongée dans t’on article que j’en est loupé ma station🤦🏽‍♂️😂 d’habitude je ne lis pas trop d’articles mais là ça m’a rappelé ce que c’était la vraie vie. J’adore ta façon de penser de voir les choses ect alors merci de nous apporter toutes t’a bonne humeur et t’a joie😘 tout ça vient du coeur et tu est un exemple pour moi parce que mon rêve c’est d’arriver au même point que toi. Il y a quelques choses que je rappelle a toute les personnes qui me suivent c’est de croire en soit et en ces rêve a la fin ça aboutis toujours a quelques choses de bien 🥰✌🏼 (désolé pour les fautes 😂)

    • Gabriella dit :

      yeah Alassane, boss dur et tu y arriveras ! tu déchires et je suis heureuse que la vie est fait en sorte qu’on se rencontre ! reste qui tu es 😉

  • STÉPHANIE BELAIR dit :

    Merci d’écrire « vrai » et de dévoiler les petites ficelles marketing des marques. C’est trop facile d’utiliser les gens et leurs savoirs faire sous couvert de like et de follower…. tu mets le doigt sur une chose importante : la valeur de l’argent, les salaires difficilement gagnés. IL Y A QUELQUE CHOSE DE TRÈS MALSAIN DANS CET ÉTALAGE DE VOYAGES, DE MATERIEL, DE FRINGUES,DE BIJOUX TOUTES CES CHOSES COÛTEUSES QUI FONT TOURNER LA TÊTE.
    BREF, RESTONS VIGILANTS ET SURTOUT RESTONS PASSIONNÉS !

Leave a Reply

Résoudre : *
2 + 4 =